L’ACTE CONJUGAL

L’un des passages les plus remarquables et peut-être le plus clair à ce propos est 1Corth7, 2-5 : « toutefois, pour éviter la débauche, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. Ce n’est pas la femme qui dispose de son corps, c’est son mari. De même, ce n’est pas le mari qui dispose de son corps, c’est sa femme. Ne vous privez point l’un de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière ; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente en raison de votre manque de maîtrise ».

Les bénédictions faites par Dieu au couple sont incomptables :

Propager la race (Gn1, 18)

Procurer un plaisir réciproque dans le mariage (cantique de cantiques du Roi Salomon, proverbes 5, 18-20)

Réduire les tentations sexuelles (même l’apôtre Paul qui était célibataire – pour ce qu’on sait – pensait qu’il valait mieux se marier / 1Co7, 1-4)

Créer une appartenance réciproque (1Co 7, 3-4)

Créer une union unique et des moyens de communication impossible ailleurs d’autres (cela mérite qu’on abandonne père et mère / Matt 19, 5)

Vous comprenez que les péchés sexuels sont les premiers péchés, … les pires !

La plus belle de toutes les significations

L’acte conjugal est une source de joie de vivre que le mari et la femme partagent exclusivement l’un avec l’autre. Dans toutes les autres activités de la vie, nous sommes appelés à partager nos valeurs et compétences avec d’autres. C’est la principale raison qui fait que l’acte conjugal unit et enrichit un couple à ce point. Pourtant, nous y consacrons très peu de temps.

Si en moyenne un couple passe à l’acte d’amour 30mn chaque fois et ce, 3 fois par semaine, cela représente 1h30, soit environ 1% de son temps.

ASPECTS PHYSIQUES ET PSYCHIQUES

Pour l’homme

L’acte conjugal a une importance vitale pour 5 raisons au moins :

Il satisfait ses pulsions sexuelles (l’homme possède en général les pulsions sexuelles les plus fortes)

L’acte conjugal permet à l’homme d’accomplir sa virilité (l’homme possède habituellement un ego plus fort que la femme. D’une certaine manière, ses pulsions sexuelles semblent étroitement liées à cet ego. Un mari sexuellement satisfait est un homme qui devient rapidement sûr de lui dans d’autres domaines de la vie.

L’acte conjugal renforce l’amour de l’homme pour sa femme. Dieu a donné à l’homme des pulsions sexuelles très fortes ainsi qu’une conscience. C’est pourquoi la satisfaction de ces pulsions sans trouble de la conscience stimule l’amour de l’homme pour la personne qui rend cela possible.

L’acte conjugal diminue les tensions au foyer. Une vie sexuelle accomplie ne résout pas les gros problèmes, ne répare pas les dégâts matériels, et n’aide pas à équilibrer un budget surchargé. Mais elle réduit réellement le retentissement des grosses et des petites difficultés sur l’harmonie du couple.

L’acte conjugal procure l’expérience la plus exaltante dans l’existence (exemple du cardiaque averti par son médecin sur le risque de mort s’il fournit d’effort physique… « je ne peux imaginer une meilleure façon de mourir »)

Pour la femme

Cinq caractéristiques sont essentielles dans l’acte d’amour

L’acte conjugal comble sa féminité. Si la femme mariée pense n’avoir pas de succès au lit, il lui sera difficile d’accepter sa féminité/ la jeune se sent en insécurité avant de s’être assurée qu’elle satisfait bien son homme / Peu d’hommes acceptent l’échec en amour physique. Or, la plus grande partie de l’estime qu’une femme a d’elle-même provient de ce que pense son mari.

Il l’assure de l’amour de son mari (amour-amitié/compatissant/romantique/affection/ardent)

Il répond à la pulsion sexuelle féminine

Les études modernes montrent que c’est peu avant, pendant, ou après les règles et au milieu du cycle que presque toutes les femmes sont passionnées. En plus, leur plaisir sexuel augmente avec l’âge, se débarrassant des inhibitions qui gênaient lors de rapports, elles apprennent à expérimenter l’orgasme/ La femme se rappelle facilement et de façon romantique, les expériences excitantes du passé … ce qui induit une augmentation de sa pulsion sexuelle aussi fortement que toute expérience frustrante l’aurait étouffée.

Il détend le système nerveux féminin (le système nerveux de la femme est intimement lié à ses organes reproducteurs)

C’est l’expérience suprême

L’amour dans le mariage, lorsqu’il conduit à l’orgasme, procure à la femme l’expérience la plus excitante dont elle puisse jouir dans sa vie.

Pour l’homme comme pour la femme, il n’existe pas d’expérience comparable à l’acte conjugal, nécessitant la participation de chacun pour atteindre les plus hauts sommets.

Dans le culte, Dieu se donne aux hommes totalement. Mais le culte n’exclut pas d’autres moyens par lesquels Dieu se donne (les autres sacrements, la parole de Dieu, le service des frères, …). L’acte conjugal est un don de Dieu pour le couple, mais celui-ci ne dispose d’autres moyens que pour vivre d’autres formes de relations (plus l’amour) : communion spirituelle, intellectuelle, …

Aussi vrai que la sincérité et la foi dans la célébration eucharistique (rencontre avec Dieu) mène au ciel, la liturgie de l’acte conjugal (bien pratiqué avec pédagogie, sincérité et même foi partagée) mène au sommet de l’amour tel que Dieu l’a institué … donc au ciel également. Et là, il paraît même que c’est le 7ème ciel.

Une suggestion :

Communiquez déjà beaucoup à propos de l’acte conjugal entre vous deux. Dans cette communication, faites en sorte que :

par les mots du dialogue que le cerveau donne à la bouche de libérer, l’un fasse l’exercice de cultiver un silence suffisant pour entendre l’autre, l’écouter, et le comprendre ;

dans le silence (langage le plus parlant) par lequel le cœur et l’esprit de l’un parle, l’autre se défie de décrypter la syntaxe de ce langage, pour donc écouter, entendre et comprendre son conjoint.

Un dernier secret : la finalité de la vie conjugale, pour Dieu, c’est la sanctification des conjoints.

A aider l’autre à devenir saint, vous donnez au monde des bâtisseurs d’un monde plus sain. Et la récompense de Dieu ne se fait pas attendre, … vous deviendrez ce que vous êtes : des saints ! … enfin, si vous le voulez !!!!!!

Nous, nous en avons la foi, aimer suffit à tout !

Réponses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *